Les événements numériques bousculent la façon dont nous pouvons participer à des rencontres. Ils révolutionnent aussi la manière dont seront imaginées les productions artistiques, sportives ou professionnelles à l’avenir. Pour accompagner les nouvelles possibilités amenées par le streaming dans l’événementiel, nos développeurs travaillent avec des producteurs pour faire évoluer Infomaniak Tickets.

L’équipe du Théâtre Confiture à Genève s’est approprié la billetterie et les outils de diffusion d’Infomaniak pour imaginer une nouvelle façon de toucher le public. Son producteur Gaspard Boesch nous explique comment ces outils rendent possible la production de spectacles à l’expérience entièrement repensée.

Gaspard, ton Linkedin annonce co-directeur artistique ET responsable streaming. Peux-tu nous expliquer cela?

Mon Linkedin ? J’avoue que c’est une espèce de fantasme de CV dans lequel je devrais ajouter toutes mes participations à des projets, mais au final je m’en sers uniquement comme un annuaire pour trouver des personnes 😊

Je produis des spectacles dans les arts vivants depuis 30 ans. J’évolue dans le théâtre, mais j’ai aussi une formation d’architecte d’intérieur donc je suis intéressé par la technologie depuis toujours. J’ai la double casquette de DA et de Resp. streaming parce qu’aujourd’hui ces deux aspects vont de concert.

Qu’est-ce qui a changé dans le domaine du spectacle ?

Du jour au lendemain, dès le début de la crise du Covid-19, le monde du spectacle a compris qu’il allait devoir survivre, non pas sans public, mais avec des salles vides. C’est le premier point qui a changé.

La situation exigeait donc qu’on fasse les choses autrement. Passé l’onde de choc, les autorités nous ont demandé de nous réinventer, ce que l’on savait déjà faire bien sûr puisque c’est le fondement de nos métiers. On a toujours cherché à intégrer de nouvelles tendances et de nouvelles technologies de vidéo, de lumières, de scénographie, de mapping, etc.

Le deuxième point qui a évolué, c’est l’adoption de la technologie dans les événements. Des plateformes ont connu un développement accéléré pour pallier une paralysie du système. C’est le cas de tous les outils comme le streaming, la visioconférence, les billetteries en ligne, etc., tous ces outils qui nous mettent en relation avec le public.

Justement, comment le streaming change-t-il la production de spectacles ?

J’aimerais bien qu’on définisse d’abord ce qu’est le streaming.

D’abord, on avait la télévision pour diffuser un programme artistique de façon unilatérale. On peut même aisément dire qu’avec la TV, les programmes artistiques ont été virtualisés depuis longtemps. Mais ce qu’on virtualise avec le streaming, ce n’est pas l’objet ou le comédien, mais c’est la personne qui regarde, sa relation avec le spectacle. On peut potentiellement accéder de n’importe où et interagir immédiatement avec les commentaires.

Au contraire de la TV, le streaming permet d’obtenir un contact direct avec le spectateur et devient une extension de l’art vivant. Aujourd’hui le streaming permet de ré imaginer comment les gens se donnent rendez-vous pour aller au spectacle.

Pourquoi avoir choisi Infomaniak Tickets pour la billetterie du spectacle ?

Notre travail c’est l’accès à la culture et le vôtre, me semble-t-il, c’est l’accès à la technologie.

Face à notre défi, j’ai pensé que c’était le match parfait ! Comme vous avez des outils très faciles à mettre en place pour une production, nous les utilisons déjà depuis longtemps pour notre site et notre billetterie. Mais cette fois-ci nous n’allions pas nous contenter d’utiliser vos services, nous avions besoin de créer quelque chose de nouveau.

Comme vous êtes une entreprise locale, j’ai pu rencontrer de vraies personnes pour parler du projet.

Nous voulions créer un véritable rendez-vous avec les spectateurs. Cela commence dès la billetterie. Il a fallu coder des scripts pour pouvoir délivrer un accès à un flux de streaming privé à une heure précise à laquelle tout le monde se donnerait rendez-vous, les spectateurs et nous. C’est comme cela qu’on est parvenu à maintenir ce côté vivant de la rencontre. Là encore, le streaming est un prolongement de l’art vivant.

Le streaming va-t-il remplacer l’expérience d’immersion habituelle des spectateurs ?

Le streaming en est à ses débuts et à l’heure actuelle, il ne faut pas se mentir, c’est une béquille numérique. Mais si je vous demande si vous préférez marcher avec des béquilles ou ne pas marcher du tout, la réponse s’impose d’elle-même. Nous voulons trouver le chemin le plus intéressant à parcourir avec le streaming. En termes d’expérience, nous pensons que le rôle du streaming va se situer entre “le substitut” et le retour à “l’immersion d’avant”. C’est ce nouveau champ des possibles que nous voulons explorer.

Quel a été le rôle de la billetterie pour accompagner ces changements ?

La billetterie a joué un rôle de passeur de culture en facilitant l’accès au spectacle. Elle a aussi évolué pour fournir des services dédiés au spectacle. Premièrement, avec les développeurs d’Infomaniak nous avons innové en intégrant l’émission individuelle de billets vers un flux streaming. Ensuite, nous avons exploré comment un rendez-vous pour aller voir un spectacle se passait. Ce rendez-vous, c’est des amis qui s’appellent pour aller voir une pièce de théâtre ensemble. Ils vont vouloir se retrouver autour d’un apéro avant le spectacle et boire un coup pour commenter la pièce juste après.

Nous avons donc intégré la visioconférence avec kMeet pour échanger entre spectateurs et avec les acteurs à la fin du spectacle dans un “bar virtuel du théâtre”.

C’était une première que nous allons continuer à explorer avec notamment des salons pour que les gens puissent passer d’un groupe à l’autre, exactement comme dans une soirée normale. Là encore, la billetterie se place comme une prolongation de notre art vivant.

Mais les groupes ne se limitent pas à 2 ou 3 amis. Nous avons aussi organisé des représentations en streaming autour d’un écran dans des EMS. Ce sont alors des dizaines de personnes qui se sont regroupées pour assister à la représentation. Nous n’étions pas là physiquement avec elles, mais nous avions bien tous rendez-vous les uns avec les autres. Le spectacle a donc touché des groupes de spectateurs qui n’auraient pas pu venir y assister sans le système mis en place en collaboration avec l’équipe d’Infomaniak.

Prévoyez-vous d’autres innovations avec Infomaniak Tickets ?

Oui. Nous nous sommes rendu compte que ce que nous faisions était d’abord destiné à sauver notre activité, mais nous nous sommes rendu compte que cela préfigurait une partie de l’avenir du marché spectacle. L’adoption de la technologie est telle que ces outils sembleront évidents d’ici quelques années.

Le streaming ne remplacera jamais le présentiel, mais il est un complément. Il devient une valeur ajoutée.

De là à pouvoir revoir un spectacle auquel on a assisté, il n’y a qu’un pas. Toujours en nous reposant sur les services d’Infomaniak, nous sommes en train d’imaginer la possibilité d’intégrer la vidéo à la demande (VOD) dans l’offre de la billetterie.

Quels moyens faut-il pour intégrer le streaming à son spectacle  ?

Cela dépend de la structure.

Pour un comedy-club par exemple, le plan unique suffit. Nous utilisons davantage de caméras pour avoir un plan large avec lequel on comprend toute la scène et deux autres caméras mobiles PTZ (Pan Tilt Zoom) pour des plans resserrés. Cela offre une expérience plus immersive.

Avec ce type de matériel, l’équipe technique peut diriger les plans depuis l’ordinateur de la régie. Ce système, en entrée de gamme, revient environ à CHF 4000.-. C’est un tarif d’accès intéressant pour une structure comme la nôtre. Pour les plus grands comme le Grand-Théâtre par exemple, ça ne peut pas remplacer une équipe technique avec des cadreurs.

Cela demande-t-il des compétences particulières ?

Autrefois, j’aurais dit oui. Mais de nos jours, tout le monde photographie davantage à l’aide de son smartphone. Le niveau général est largement meilleur qu’avant. Les outils sont aussi plus faciles à manipuler.

Il suffit d’un abonnement chez Infomaniak et d’un ordinateur pour commencer.

Je pense que le streaming va naturellement faire partie de la formation continue. Les équipes ont déjà été familiarisées à la vidéo donc le le streaming s’ajoutera comme une corde supplémentaire à leur arc.

Comment s’est passé le lancement de Misery, votre pièce ?

À la base nous devions la jouer fin mars 2020. Nous étions à 3 jours de la première lorsque la nouvelle est tombée : les théâtres étaient fermés jusqu’à nouvel ordre. Nous étions prêts à jouer rapidement, mais le confinement s’est prolongé. Sans aucun horizon pour un retour à la normale, nous avons compris qu’on ne pourrait pas jouer la pièce en présentiel.

Infomaniak nous a fourni une ligne de test et c’est là qu’on s’est dit qu’on devait saisir cette opportunité.

Suite à cette grande réflexion pour imaginer ce que pourrait être un rendez-vous à distance avec les spectateurs, nous nous sommes rapprochés des équipes d’Infomaniak pour leur faire part de nos besoins.

Nous sommes arrivés avec des demandes de simples utilisateurs  qu’ils ont pu traduire en code. Après 2 mois de travail et d’adaptations, la billetterie était opérationnelle et nous avons pu toucher environ 1500 spectateurs. C’est un très bon résultat, surtout pour une première.

Désormais, on se rend compte que cela représente un grand potentiel. Comme toujours, il y a des allergiques avant d’essayer et il y a ceux qui sont impatients de vivre cette nouvelle expérience avec nous. Finalement, c’est une histoire de confiance avec leur théâtre. S’ils sont accompagnés par quelqu’un qu’ils connaissent, dont ils ont déjà vu les spectacles, ils se laissent tenter. Nous avons des tonnes de données à dérusher et à étudier. C’est maintenant à nous de comprendre comment améliorer l’expérience pour continuer à innover.

Infomaniak Tickets continue d’évoluer

Portée par une popularité croissante, votre solution de billetterie va connaître d’importantes évolutions. Infomaniak Tickets va donc progressivement intégrer notre service de streaming, puis, à terme, la VOD. Nous allons également ajouter des fonctionnalités professionnelles avec kMeet pour créer des cours et des conférences accessibles depuis Infomaniak Tickets.

Infomaniak Tickets est gratuit pour les événements gratuits. N’hésitez pas à tester cette solution de billetterie.