Vers quel cloud se tourner ? Le choix d’une plateforme cloud impacte tous les stades d’un projet et donc sa réussite. Cette question se pose aussi bien aux développeurs qu’aux CEO.

Dans cet article, nous vous partageons le témoignage d’un développeur habitué à mesurer la valeur des plateformes cloud face aux besoins concrets des entreprises. Et dans le bouleversement des méthodologies de travail que celles-ci traversent, une solution émerge telle une gemme : Jelastic Cloud. Pour Marco Molteni, consultant informatique, le constat est clair. Jelastic offre plusieurs avantages imbattables sur les solutions mainstream comme Azure et AWS. « Au-delà de l’accès direct aux dernières technologies et du prix, c’est d’abord la facilité de prise en main qui fait une différence édifiante sur le terrain », estime-t-il. Depuis 2001, Marco développe des solutions pour des clients comme HP, Banque cantonale de Zurich, CFF, CSS ou encore Skyguide. Il conseille également des banques européennes, des PME, des startups et des associations.

Bonjour Marco, quelle est votre expérience du cloud ?

J’accompagne la migration des entreprises vers le cloud depuis longtemps. Pour les grands comptes, j’interviens à l’intérieur du périmètre de leur plateforme, tandis que pour de plus petites sociétés je m’occupe également de l’architecture cloud en elle-même. Au fait, je suis aussi développeur, alors je propose de continuer avec « tu » 😉

Que penses-tu des solutions cloud existantes ?

En général elles sont très complexes et chères, il faut bien le dire. Se retrouver dans les offres et calculer les coûts reste aujourd’hui une affaire de spécialiste. La majorité des offres induit beaucoup de surprises dans les estimations. Il est donc très difficile de se projeter. Il faut avancer prudemment si l’on ne possède pas d’expérience préalable.

Les entreprises font appel à des consultants cloud qui détiennent les certifications permettant de naviguer dans cette complexité. Pour simplifier la mise en œuvre, nombre d’entre elles ont même recours à une couche logicielle intermédiaire pour automatiser et simplifier le développement et le déploiement sur ces plateformes. C’est le rôle de solutions comme OpenShift de RedHat par exemple. Pour ne rien faciliter, les grands fournisseurs poussent les clients à utiliser des options propriétaires gratuites ou à prix réduits qui compliquent voire rendent impossible une future migration vers des solutions concurrentes.

À ton avis, pour quelle raison ces solutions compliquées dominent-elles le marché actuel ?

Dans le passé il y avait une blague dans l’informatique qui disait que personne ne pouvait être viré pour avoir choisi IBM ou Oracle. De nos jours, on peut dire la même chose des offres d’Amazon (AWS) et de Microsoft (Azure). Il y a une sorte de fascination pour le cloud et les entreprises se précipitent de prime abord vers ces solutions « pour ne pas avoir de problèmes ».

Or, des problèmes, bien sûr, il y en a. Il y a toutes les problématiques qui découlent de la protection des données et du manque de support local, mais aussi la complexité des services qui freine et augmente le coût de la mise en route des projets. Il y a le problème de l’accès aux données en cas de panne, les serveurs étant situés à l’étranger. Finalement, les clients sont à la merci de la hotline du fournisseur. Dans ces cas-là, mieux vaut être un client puissant.

Quelle est la meilleure solution cloud à ton avis ?

Les offres sont techniquement similaires. Il n’y en a pas vraiment une qui est meilleure que l’autre. En revanche, il y a clairement des particularités qui peuvent être plus adaptées selon le type de besoin. La plupart des sociétés ont besoin de solutions simples et standard, elles n’utiliseront jamais la moitié des options offertes par les gros fournisseurs qui cherchent à couvrir tous les cas d’usage avec toutes les fonctionnalités imaginables. Là encore les solutions locales marquent des points avec de vraies garanties de support technique et pour la protection des données.

Nos clients sont surtout des PME, des startups et des agences, quelle solution leur suggères-tu ?

De choisir la simplicité. C’est la simplicité qui permet d’avancer.

Personnellement je choisirais Jelastic dans la majorité des cas où il n’y a pas besoin d’une infrastructure complexe sur plusieurs continents par exemple. La plupart du temps donc. C’est la solution idéale pour se lancer dans le cloud avec un très faible coût de démarrage.

90% des cas d’usage dans les entreprises sont simples : elles doivent déployer des applications (avec ou sans docker), utiliser des bases des données, stocker des fichiers, sécuriser des accès, faire du monitoring et automatiser le processus de CI / CD.

Jelastic est facile à utiliser, n’est pas cher et s’adapte facilement aux besoins des sociétés. Dans tous ces cas, il est judicieux de choisir une solution prête à l’emploi, où tout fonctionne « out of the box » plutôt que de s’aventurer dans la forêt (amazonienne) et d’être freiné dans ses projets.

Comment as-tu découvert Jelastic ?

Je suis actif dans la communauté Java et il se trouve que Jelastic a remporté plusieurs prix comme plateforme en tant que service (PaaS) la plus innovante dans le monde Java. Aujourd’hui Jelastic permet de déployer tout type de technologie (golang, node.js, python, docker, kubernetes…) ce qui a continué d’éveiller mon intérêt. Je considère Jelastic comme une vraie « gemme informatique ». Grâce à ses innovations et sa simplicité d’utilisation, il n’est plus obligatoire de recourir à des profils DevOps spécialisés et certifiés.

N’importe quel développeur ou même un CEO peut s’occuper de l’architecture cloud (dans le cadre d’une PME ou une startup). La mise à l’échelle automatique des ressources et la simplicité des prix sont des gros avantages aussi : le client paye au prorata de l’utilisation réelle, pas de ressources réservées qu’il n’a pas consommées. Il n’y a pas besoin de se servir d’une feuille de calcul pour déterminer les coûts, Jelastic affiche un devis immédiatement, en toute transparence. Ces avantages changent tout pour les PME.

À quel type d’organisation Jelastic est-il le plus adapté ?

Jelastic permet d’être concentré sur le développement de son business sans dépenser trop de temps et d’argent pour infrastructure cloud.

C’est parfaitement adapté aux entreprises qui ont un « time to market » très court, sans avoir beaucoup de ressources dédiées à l’infrastructure informatique et qui doivent économiser leur budget. C’est le cas des startups, par exemple. C’est aussi la solution la plus pertinente pour les PME qui veulent avoir une infrastructure simple, agile et scalable.

Jelastic peut aussi faire le bonheur de grosses sociétés qui ont plusieurs centaines de développeurs, 500/1000 par exemple et qui demandent des pipelines CI/CD complexes. L’outil permet de monitorer des centaines d’applications, d’avoir un contrôle strict des coûts, des fonctionnalités personnalisées via l’API ainsi que des environnements tels que Kubernetes ou des clouds hybrides (publique/privés).

Combien de temps faut-il pour démarrer avec Jelastic ?

Vraiment très peu. Un de mes aspects préférés dans cette solution c’est qu’elle est ouverte.  Il y a des centaines de templates disponibles gratuitement pour des standards comme WordPress, Magento, GitLab ainsi que pour des configurations d’applications spécifiques. Configurer un load balancer avec des instances Java, DB et SSL par exemple ne prend que 1 ou 2 clics. Pour lancer une nouvelle configuration et déployer l’application, cela prend entre quelques minutes à une heure maximum, selon la complexité. C’était impensable avant. Vous pouvez démarrer simple et ajouter des fonctionnalités à fur et à mesure (cache, docker, scaling, etc.).

L’interface est intuitive et il n’y a besoin d’aucune formation. Sur Youtube, vous pouvez même trouver une vidéo d’une enfant de 4 ans qui configure un environnement Java avec des instances multiples en 2 minutes :

 

Quels sont les avantages et les limitations de Jelastic par rapport aux autres solutions ?

Jelastic est plus simple et donc forcément plus limitée par rapport aux autres solutions. C’est partiellement compensé par une plus grande ouverture et compatibilité. Par exemple, Jelastic ne propose pas les solutions propriétaires de Machine learning de storage S3 ou le user authentication. Mais il peut communiquer avec des fournisseurs externes pour utiliser S3 et Glacier de AWS ou Azure Active Directory de Microsoft.

Architecture automatisée

D’un autre côté, il y a le tableau de bord et la marketplace de Jelastic. Ils contiennent des configurations et des fonctionnalités gratuites prêtes à l’emploi. Jelastic donne toute la maîtrise de la technologie. Cela représente un énorme avantage sur les autres solutions. On peut installer Java 8, 11, 16 et chaque nouvelle release sans même devoir faire des versions docker. On peut faire du A/B testing, déployer des builds directement de GitHub à chaque commit, installer du SSL, des domaines dédiés, faire du swap de domaines, distribuer le trafic, etc. Toutes ces possibilités évoluent en permanence.

Structure de coûts compréhensible

Chez Jelastic vous pouvez dessiner graphiquement votre propre architecture dans un tableau de bord, les instances dont vous avez besoin et les instances que vous souhaitez mettre à l’échelle et vous obtenez le coût minimal et maximal par mois. Tout cela en un clin d’œil. Rien de plus.

D’autres fournisseurs proposent une calculatrice qui devient rapidement des feuilles de calcul avec des centaines d’options et variables avec le risque d’oublier ou de mal estimer quelque chose. Il suffit de se rendre sur les différents sites des fournisseurs pour en avoir une idée claire (ou plutôt être totalement embrouillé par les offres).

Je conseille de choisir les fournisseurs qui montrent de manière compréhensible les services et les tarifs.

As-tu des applications critiques qui tournent avec Jelastic ?

J’ai plusieurs applications qui tournent sous Jelastic dont une qui n’est pas seulement « mission-critical » mais « life-critical » : c’est un système de monitoring en temps réel pour mesurer le glucose dans le sang de personnes qui ont le diabète.

Pour conclure, quels enseignements partagerais-tu avec les PME ?

Le choix de la plateforme impacte réellement la réussite des projets dans le temps. Parce que le risque réside dans la difficulté de configuration : la gestion de sécurité, le calcul des ressources, le déploiement, etc. La complexité génère des erreurs qui freinent la progression. Dans la pratique, la simplicité est à privilégier. C’est le meilleur choix.

Mieux vaut rapidement prendre conscience d’une chose : plus de fonctionnalités veut aussi dire plus d’opportunités de lock-in. C’est une mécanique bien huilée. Les géants du cloud offrent pléthore de fonctionnalités propriétaires gratuites ou peu chères pour encourager leur adoption et il devient difficile d’en sortir. Au final vous devenez dépendants de ce fournisseur qui peut sérieusement vous limiter dans votre évolution technologique ou dans la migration vers des solutions plus économiques.

J’aimerais préciser qu’avec Jelastic il est tout à fait possible de migrer vers d’autres solutions, mais à moins d’en avoir absolument besoin, il faut vraiment avoir envie de se compliquer la vie.

L’avantage d’une solution ouverte, comme Jelastic, c’est qu’on peut migrer par petits pas sans problèmes. C’est une solution qui s’intègre facilement avec les autres clouds ou une infrastructure déjà existante. On peut même choisir son fournisseur, comme infomaniak. Ce qui m’amène au dernier point, si je dois résumer :

Il est inutile de s’aventurer avec une solution complexe alors qu’on a tout sous la main et à proximité en plus. Si vous choisissez Jelastic Cloud d’infomaniak, vous avez pratiquement les mêmes possibilités et une transparence des coûts. Vous avez en plus la qualité du support qui parle votre langue et qui est sûrement la plus sympa que vous pouvez trouver.

Ce qui compte, c’est ce que vous allez pouvoir faire avec votre plateforme cloud. Et vous l’avez compris, Jelastic Cloud permet de réaliser ce dont vous avez besoin en toute autonomie.

Démarrer gratuitement Jelastic Cloud

Il n’y a aucune raison d’attendre pour réaliser un projet. Vous pouvez tester gratuitement toutes les architectures que vous désirez dans Jelastic Cloud pendant 14 jours : plus qu’il n’en faut pour être convaincu par cette solution.

Tester gratuitement Jelastic Cloud