Cet article partage quelques bons conseils pour optimiser le référencement naturel d’un site Web. Ce guide SEO est proposé par Axel Janvier, consultant SEO et SEA au sein de l’agence SeoMix basée à Nantes. Axel travaille dans le référencement naturel depuis 5 ans et dispose de la certification Google Adwords.

L’objectif d’un site est de générer du trafic

Le premier objectif d’un site Web, en plus d’avoir un bon hébergeur comme Infomaniak, est de générer du trafic. Pour accomplir cet objectif, les moteurs de recherche comme Google et bing sont des sources non négligeables. Il est donc primordial d’être bien référencé dans les moteurs de recherche: c’est tout l’objectif du référencement naturel.

Cependant, être référencé dans un moteur de recherche ne suffit pas. Faut-il encore être classé dans les premiers résultats ou du moins, sur la première page (dans les 10 premières places). En effet, 90% des internautes qui effectuent une recherche ne vont pas au-delà de la première page. Au sein de ce guide, nous allons donc définir ce qu’est réellement le référencement naturel, nous vous présenterons ensuite les bases du SEO puis nous finirons par aborder les mises à jour algorithmiques et les pénalités des moteurs de recherche.

En lisant cet article, vous connaitrez ainsi les principaux facteurs qui vous permettront de démarrer sur de bonnes bases le référencement naturel d’un site Internet.

Définition du référencement naturel

Le référencement naturel est l’optimisation d’un site Web pour les moteurs de recherche.

Le principe est simple: il faut que votre site soit visible dans les résultats de recherche lorsqu’un internaute effectue une recherche sur Google par exemple. En trouvant votre site Web, les internautes pourront ainsi le visiter, acheter vos produits ou tout simplement rentrer en contact avec vous.

Le référencement naturel, c’est donc la visibilité d’un site internet dans les moteurs de recherche sur un ensemble de mots clés tapés par les utilisateurs. Dans la suite de ce guide, nous allons voir comment faire pour être visible dans des moteurs de recherche comme Google ou Bing grâce au référencement naturel.

Les bases du référencement naturel

Vous trouvez ci-dessous 8 conseils détaillés qui vous permettront d’optimiser le référencement naturel d’un site Web. Ces conseils sont une base essentielle pour se donner les moyens d’être visible dans les moteurs de recherches.

1. Choisissez bien les mots clés sur lesquels vous souhaitez positionner votre site

La première étape, avant de travailler le référencement naturel de votre site, va être de choisir les mots clés sur lesquels vous souhaitez être visible. Ce choix de mots clés est important car il influencera la stratégie de référencement que vous allez mener au fil des mois.

Pour choisir vos mots clés et se faire une idée de leurs volumes de recherche, vous pouvez utiliser des outils tels que Google Adwords ou encore Ubersuggest. Ces services vous donnent, en moyenne et par mois, le nombre de fois qu’un mot clé est tapé dans Google.

Pour que cela soit un peu plus concret, voici un exemple avec une copie d’écran des informations de l’outil Google Adwords:

Trouver des mots clés avec Google AdWords

Sur cette capture, vous pouvez constater que le mot clé « Adwords » est tapé environ 74’000 fois sur Google en France.

Pour choisir les bons mots clés, nous vous conseillons de procéder de la façon suivante:

  • choisir vos mots clés génériques et définir différentes thématiques
  • intégrer dans chacune de ces thématiques d’autres mots clés qui composeront vos mots clés secondaires
  • chaque thématique doit être associée à un seul et unique mot clé principal et les autres mots clés doivent être considérés comme secondaires

Après avoir choisi vos mots clés principaux et secondaires, vous allez pouvoir commencer à définir votre arborescence et rédiger les premiers contenus. Ne soyez pas surpris si, après la publication des contenus sur un site, la solution de Webanalytics (Google Analytics, Piwik, etc.) utilisée ne fournit pas les mots clés ayant généré du trafic: ils sont masqués avec ce que l’on appelle le « Not Provided ».

2. Facilitez l’exploration et l’indexation de votre site par Google

Le fichier sitemap et le fichier robots sont des éléments indispensables pour être sûr que toutes les pages d’un site soient bien prises en compte par les moteurs de recherche et pour leurs donner des directives sur les contenus à explorer. En parcourant ces fichiers, les moteurs de recherche comme Google vont crawler l’ensemble des pages importantes du site en question, c’est-à-dire qu’ils vont stocker dans une base de données toutes ces informations afin de les faire ressortir dans les résultats de recherche (lorsqu’un internaute tapera un mot clé dans Google).

Fichier Sitemap

Pour que les moteurs de recherche puissent explorer et indexer toutes les pages d’un site Internet, nous vous conseillons de créer un plan de site HTML qui listera toutes les pages ou bien uniquement les plus importantes.

De plus, nous conseillons également de créer un fichier sitemap.xml qui listera l’ensemble des pages du site Internet, ce qui permettra d’être certain que le moteur de recherche ait bien dans son index l’ensemble des contenus du site Web.

Aperçu d’une partie du fichier sitemap de SeoMix

Aperçu d’une partie du fichier sitemap de SeoMix

Fichier robots.txt

Le fichier robots.txt, présent à la racine d’un site, va permettre d’indiquer au moteur de recherche ce qu’il doit et ne doit pas indexer. En effet, si certaines pages d’un site sont inutiles pour les utilisateurs et qu’il n’y a aucun intérêt à les retrouver dans les résultats des moteurs de recherche, nous conseillons de bloquer leur exploration dans le fichier robots.txt

Voici un exemple de fichier robots.txt:

User-agent: *
Disallow: /moto/
Disallow: /voiture/

Ce fichier robots.txt donne ainsi les indications suivantes aux moteurs de recherche:

  • User-agent: * indique que les règles situées en dessous sont accordées à tous les spiders (Google, Bing…) ;
  • Disallow: précise les répertoires à ne pas explorer. Dans notre exemple, nous précisons au moteur de recherche de ne pas explorer toutes les pages situées dans les répertoires « moto » et « voiture ».

Dès lors que vous souhaitez exclure un répertoire de l’exploration, vous devez commencer par « Disallow : ».

3. Complétez les balises Title avec les bons mots clés

La balise Title correspond au titre qui sera donné à chaque page Web. Cette balise va s’afficher dans les résultats de recherche, que ce soit sur Google ou sur un autre moteur de recherche.

La balise title

La balise Title apparaît dans les résultats de recherche

Elle est importante en référencement car elle va permettre aux moteurs de recherche et aux internautes de comprendre la thématique principale de la page. Chaque titre doit impérativement être unique et ne doit pas dépasser 70 caractères. De plus, il est important de bien renseigner cette balise car si elle contient les mots clés tapés par un internaute, ils s’affichent en gras et incitent donc au clic.

Les bonnes pratiques pour rédiger vos balises title sont les suivantes:

  • une description précise et courte
  • un titre unique
  • évitez de répéter plusieurs fois un même mot clé

4. Complétez les balises meta description

Les balises meta description sont des balises qui s’affichent en noir dans les résultats de recherche. Cette balise n’a aucun impact en référencement, c’est-à-dire que même en y intégrant des mots clés, vous ne serez pas mieux positionné. Cependant, il est très important de compléter cette balise car en étant impactante, elle peut fortement attirer le clic de l’internaute. Si elle ne donne pas envie, les internautes cliqueront probablement sur un autre lien.

La balise meta doit donner envie de lire votre contenu

Les bonnes pratiques pour rédiger vos meta decription sont les suivantes:

  • un résumé en une ou deux phrases de votre page
  • elle doit être unique et ne pas dépasser 155 caractères
  • elle doit donner envie à l’internaute de cliquer, soyez donc convaincant

5. Optimisez vos URL avec les bons mots clés

Dans la structuration de votre site, privilégiez une structure d’URL logique et cohérente. Ainsi n’hésitez pas à catégoriser tous vos contenus pour faciliter la compréhension de votre site par les moteurs de recherche mais également pour les internautes. Et nous vous conseillons d’intégrer au sein de chaque URL les bons mots clés, correspondants à la thématique de la page. Evitez les URL trop longues ou avec des paramètres car les informations fournies sont beaucoup moins pertinentes.

Les bonnes pratiques à respecter pour posséder des URL optimisées sur un site:

  • catégoriser les contenus pour que l’exploration des moteurs de recherche et la navigation des internautes soient cohérentes
  • intégrer les bons mots clés dans vos URL
  • éviter les URL trop longues et/ou avec des paramètres

6. Mettez en place un maillage interne logique et cohérent

Le maillage interne peut être un élément déterminant pour votre référencement. Pour qu’il soit efficace, il faut y réfléchir avant la mise en ligne d’un site. Nous conseillons dans un premier temps de segmenter vos contenus en thématiques. Chacune des thématiques sera composée de sous thématiques qui elles-mêmes seront composées de sous sous thématiques. Ainsi, vous définirez des silos sémantiques. Prenons un exemple pour que cela soit plus concret en définissant les thématiques et sous thématiques suivantes:

  • Vélo
    • Vélo de route
    • Vélo tout terrain
    • Vélo pour enfant
  • Moto
    • Sportive
    • Trail
    • Routière
  • Voiture
    • Break
    • 4×4
    • Cabriolet

Pour qu’il soit optimal, le maillage interne devra donc se faire depuis les sous thématiques vers la thématique principale dans le but de renforcer le référencement de cette dernière qui est la plus importante. Ainsi les contenus rattachés à la thématique « Break » devront faire des liens internes vers « Voiture ».

Si une sous sous thématique avait été créée (une sous thématique de Break par exemple), les contenus rattachés à cette thématique de troisième niveau devraient alors renvoyer vers la catégorie « Break ».

7. Balisez correctement vos pages avec des niveaux de titres

Les balises HTML vont vous permettre d’optimiser votre page web selon les mots clés que vous souhaitez viser. Elles vont permettre aux moteurs de recherche de mieux comprendre votre contenu et un internaute s’y retrouvera également plus facilement.

Ainsi, comme quand vous rédigez une dissertation, lorsque que vous rédigez du contenu pour une page Web, vous devez nécessairement retrouver une balise H1 sur le titre principal. Vos sous titres sont balisés en H2 puis des H3 et H4 peuvent venir compléter votre contenu si ce dernier est dense.

Vous devez respecter une cohérence dans votre balisage. Ainsi, un H3 doit impérativement être précédé d’un H2 qui doit être précédé d’un H1.

Voici un exemple de balisage optimisé de votre contenu:

balises-html-seo

Dès lors que vous ajoutez une image à votre contenu, n’oubliez pas également de compléter la balise ALT avec une description précise de votre image. En effet, ce texte aidera fortement les moteurs de recherche à référencer vos images.

8. Popularisez votre site et faites en sorte que vos contenus soient partagés

Pour optimiser le référencement naturel d’un site et être positionné sur la première page Google, posséder un site populaire est indispensable. Mais que veut réellement dire « être populaire » ? Être populaire signifie qu’un site web a acquis des liens HTML depuis des sites autres que celui que l’on souhaite référencer. Ce lien HTML permettra aux internautes et aux moteurs de recherche d’atterrir sur votre site depuis un autre. La popularité acquise grâce à tous les liens externes pointant va permettre au site web visé d’améliorer sa visibilité dans les moteurs de recherche.

Parmi les liens que vous pouvez chercher à obtenir, voici quelques exemples:

  • les annuaires
  • les communiqués de presse
  • les réseaux sociaux
  • les blogs
  • les forums

A noter que nous conseillons fortement de varier l’ancre de texte des liens externes obtenus. L’ancre de texte correspond au texte sur lequel le lien a été fait. Les liens créés doivent impérativement rester naturels, n’hésitez donc pas à varier les ancres de texte comme ceci:

  • des liens sur le nom du site
  • des liens sur les mots clés sur lesquels vous souhaitez vous positionner
  • des liens sur des mots clés génériques comme « voir le site », « cliquez ici »
  • des liens sur votre nom de domaine

En variant les profils des sites faisant des liens et les ancres de texte, le risque de se faire pénaliser par les moteurs de recherche sera faible. En effet, les moteurs de recherche ont la possibilité de supprimer un site des résultats de recherche si ce dernier emploie des stratégies contraires à leurs consignes. Une stratégie d’acquisition de liens trop poussée entrainera systématiquement des sanctions. Cela peut être le cas si, par exemple, 1’000 liens sont créés d’un seul coup et sur des ancres de textes identiques. Il faut donc vraiment faire attention… Car un site qui se fait pénaliser est complètement déclassé et disparait purement et simplement des moteurs de recherche.

Moteurs de recherche : mises à jour et pénalités manuelles

Le référencement naturel est une composante du Web qui évolue tout le temps. En effet, ce n’est pas parce qu’un site est positionné en premier sur un mot clé à un instant T que le lendemain, il le sera encore.

En effet, les moteurs de recherche et particulièrement Google mettent à jour leur algorithme de nombreuses fois dans l’année. Ainsi, un critère qui n’était pas important à un moment donné peut l’être quelques jours plus tard. Ces modifications de l’algorithme entrainent ainsi de variations de positionnement dans les résultats de recherche. Après une mise à jour, certains sites gagnent des positions, d’autres en perdent.

Les pénalités algorithmiques

Parmi les mises à jour les plus connues, il existe Google Panda et Google Penguin. Ces deux mises à jour avaient comme objectifs de pénaliser les sites de mauvaise qualité.

La première, Google Panda, a pénalisé tous les sites ayant des contenus dupliqués, c’est-à-dire tous les sites qui reprenaient des contenus dont ils n’étaient pas les propriétaires. Les contenus présents sur un site doivent donc être uniques, pertinents et intéressants pour les internautes. Le contenu est roi, prenez donc le temps de rédiger des contenus de qualité.

La seconde pénalité algorithmique se nomme Google Penguin. Cette dernière consiste à déclasser les sites bénéficiant de liens externes de mauvaise qualité ou sur-optimisés. Privilégiez donc les liens qui vont vous générer du trafic et depuis des sites avec une forte popularité et confiance.

Restez en veille constante en ce qui concerne les mises à jours algorithmiques des différents moteurs de recherche, même si avec du travail bien fait et de qualité, vous ne devriez avoir aucun problème.

Les pénalités manuelles

L’autre type de pénalité qu’un site peut recevoir n’est pas algorithmique mais manuel. En effet, des employés de chez Google ont pour mission de visiter le Web et de pénaliser les sites qui ne respecteraient pas leur consigne. En cas de pénalité manuelle, un message est envoyé au webmaster du site en question via le centre webmaster de Google et le site est déclassé dans les résultats de recherche, c’est-à-dire qu’il perd des positions sur l’ensemble des mots clés qui lui généraient du trafic. Et lorsqu’une sanction comme celle-ci intervient, il n’est pas toujours facile de remonter la pente…

Des conseils supplémentaires

En plus de toutes ces bases de référencement naturel, voici les conseils que nous pouvons vous donner afin d’optimiser votre référencement:

  • chaque page doit être associée à un mot clé, doit contenir un contenu unique et pertinent et répondre aux demandes des internautes
  • attention au temps de chargement de votre site: en règle générale, il doit être inférieur à 5 secondes
  • avec l’émergence des mobiles, il est indispensable de posséder un site compatible mobile
  • tous les contenus doivent rester naturels ! Inutile de remplir les pages avec des mots clés répétés des dizaines de fois
  • une solution WebAnalytics doit être installée afin de pouvoir mesurer la performance de chaque page
  • il est intéressant d’installer Google Webmaster Tools pour avoir des informations sur les mots clés de votre site
  • si le site possède une adresse physique, nous vous conseillons de créer une page Google My Business

Conclusions

Pour conclure sur ce guide sur le référencement naturel, voici ce qu’il faut retenir:

  • réaliser une étude de mots clés avant de réfléchir aux contenus et à l’arborescence d’un site Web. Cette analyse sémantique permettra de définir différentes thématiques et de construire une arborescence logique et cohérente
  • rédiger des contenus uniques et pertinents sur l’ensemble des pages d’un site et compléter les balises Title et Meta description
  • structurer les pages comme dans une dissertation avec un titre principal et des sous titres
  • simplifier au maximum des URL et intégrez les mots clés pertinents
  • intégrer un fichier robots.txt et un sitemap.xml
  • optimiser le maillage interne en reliant des pages de la même thématique
  • populariser le site Internet en créant des liens externes variés depuis des sites qualifiés
  • attention à la sur-optimisation: des sanctions peuvent effectivement tomber !

Nous espérons que ce petit guide sur le référencement naturel améliorera vos connaissances dans ce domaine. Si vous avez besoin de conseils ou d’un prestataire de référencement, n’hésitez pas à nous contacter.

Axel, SeoMix.