One FM, LFM, Radio LAC, One TV et LFM TV : le Groupe Media One rythme le quotidien des suisses romands avec du contenu local, divertissant, musical et des actualités régionales. Pour le groupe, les profondes mutations que traversent les médias avec la numérisation sont autant de défis technologiques à relever. Avec ses solutions de streaming radio et vidéo, sa plateforme VOD et AOD et ses hébergements cloud, Infomaniak est un partenaire de choix.

« Pour gérer plusieurs médias sur la durée, il faut savoir adopter et utiliser la bonne technologie au bon moment. Pour nous aider à suivre la bonne voie, nous avons besoin d’un partenaire spécialisé, évolutif et fiable sur le long terme comme Infomaniak. » Alexandre de Reamy, Directeur Général de Media One Group

ONE FM, LFM, RADIO LAC : des marques fortes, reconnues du public

En 25 ans, Media One Group est parvenu à développer des marques emblématiques dans le paysage audiovisuel suisse romand. Difficile de passer à côté de ces trois stations lorsqu’on vit à Genève, Lausanne et au-delà, grâce au DAB+ et à Internet. Rythmer, parler, observer, célébrer notre quotidien : c’est très précisément la mission de Media One Group. L’audience générée par ses activités dépasse 500’000 personnes au quotidien : de quoi attirer la convoitise des annonceurs. C’est pourquoi toujours dans cette dimension locale, le groupe a créé sa propre régie et production publicitaire, Media One Contact, qui travaille notamment avec les radios Rouge FM, Nostalgie, NRJ, Virgin Radio et Radio Plus.

Savoir s’emparer des évolutions technologiques pour rester en tête

Media One Group est le premier groupe de radios privées de Suisse romande et cela demande de l’engagement, y compris techniquement.

« Dans l’audiovisuel et les médias, l’évolution technologique est permanente voire exponentielle. C’est ce qui rend le travail de développement à la fois haletant, exigeant et motivant. » Stéphano Allocco, Directeur technique de Media One Group

Comme pour les autres acteurs, la diffusion des programmes radios et TV passe automatiquement par l’une ou l’autre de ces technologies :

  • BROADCAST
  • BROADBAND

La partie broadcast (FM, DAB+, TNT) assure la diffusion principale. Elle atteint les auditeurs dans leur voiture ou au bureau ou à la cafétéria tandis que le broadband permet la diffusion par le Web (Swisscom TV, Net+, Infomaniak streaming Web).

Répondre à une consommation plus fragmentée des médias

« Aujourd’hui, plus de la moitié des visiteurs de nos sites Web consultent depuis un mobile, nous devons garantir techniquement que leur contenu soit accessible et chargé rapidement. » Stéphano Allocco, Directeur technique de Media One Group

Le broadband et le Web favorisent la diversification des vecteurs de diffusion : podcasting, webcasting, sites web, VOD, applications mobiles, etc. Cela permet de revaloriser le contenu sur la durée grâce aux partages, de prolonger le reach et la durée de vie des programmes sur les réseaux sociaux notamment. Le Web appelle aussi la création de formats originaux (clips, podcasts natifs, playlists, etc.) pouvant être adaptés aux besoins des annonceurs et qui augmentent les possibilités de points de contact et de fidélisation de l’audience. Derrière ces adaptations se cache de longues tâches d’édition du contenu, de réencodage pour de multiples plateformes, formats et périphériques de destination, à différentes résolutions.

Les chaînes de Media One Group connaissent aussi la saisonnalité et les fortes variations d’écoute. La charge des sites Web varie bien sûr en fonction des contenus d’actualité mais aussi d’évènements. One FM, l’initiatrice de la Lake Parade, connaît par exemple un fort pic au moment de One FM Star Night, un show unique qui nécessite sa plateforme Web, des flux en streaming et des flux vidéo/audio à la demande.

Challenges

  • Développer des marques-médias en s’emparant des évolutions technologiques avec le soutien d’un partenaire technologique reconnu, accessible et fiable (sur la durée).
  • Optimiser la diversification des vecteurs de diffusion, des formats et des résolutions pour répondre à l’évolution des attentes des auditeurs.
  • Adapter l’infrastructure IT du groupe aux contraintes de saisonnalité tout en tenant compte des opportunités technologiques et écologiques.

Les infrastructures numériques de Media One sont gérées par une équipe de 4 personnes avec 100 utilisateurs à l’interne (et plus d’un demi-million d’auditeurs médias, applications et sites Web au quotidien).

Choisir Infomaniak : fiable, évolutif, local et humain

« Infomaniak est un des fournisseurs historiques du groupe avec une relation de travail solide et de toujours beaucoup d’enthousiasme. Nos équipes ont une relation ouverte et échangent régulièrement, avec la technique ou la direction. Nous pouvons tester ou revenir en arrière, et c’est très utile pour avancer. » Alexandre de Reamy, Directeur Général de Media One Group

Opter pour un partenaire technologique qui connaît très bien les médias

On peut dire qu’avec Infomaniak, nous avons tous les outils et les interlocuteurs disponibles sous le même toit. C’est un atout stratégique. Depuis 2005, Infomaniak gère le flux streaming radio de One FM qui est devenu la première webradio de Suisse, toujours avec la technologie d’Infomaniak qui à même conçu un site web à la pointe de ce qui pouvait se faire à l’époque. Nous avons été accompagnés à travers toutes les évolutions successives qu’ont connu les médias.

Aujourd’hui, nous utilisons largement la gamme de services d’Infomaniak :

Il y a aussi des services en phase d’évaluation :

Nous apprécions aussi le fait de pouvoir régulièrement participer à des réunions d’information avec les équipes d’Infomaniak impliquées dans le développement de la plateforme VOD. Nous avons travaillé notamment avec Arnaud Toullieux pour l’intégration de la V2 de l’API VOD, une version améliorée qui nous offre davantage de fonctionnalités à exploiter avec un potentiel d’évolution qui répond à nos besoins.

« Infomaniak s’engage activement auprès des partenaires média locaux tels que Media One mais également internationaux, et ce dans le but de faire évoluer conjointement nos produits média. » Arnaud Toullieux, Streaming & VOD Lead Developper chez Infomaniak

Des solutions fiables et performantes pour diversifier les canaux de diffusion

Les solutions de diffusion d’Infomaniak, à commencer par le streaming radio et vidéo, ont démontré leur fiabilité sur le long terme. Le streaming HLS à débit adaptatif permet d’obtenir une bonne stabilité du flux en fonction des variations de bande passante chez l’auditeur (transports, wifi public, etc.). La plateforme streaming d’Infomaniak réduit grandement le poids de la diffusion et nous procure une forme de tranquillité, donc de liberté. Nous pouvons compter sur :

  • Des flux audio/vidéo qui sont disponibles quelque soit la charge/conditions.
  • Des statistiques fiables, un outil d’analyse et de suivi d’audience fournis par la plateforme.
  • Une solution compatible avec la majorité des systèmes de publicité disponibles sur le marché.

Nous utilisons la plateforme VOD et AOD pour diversifier nos formats qui peuvent être consultés sur nos applications et sites Web. Cette diversification permet d’allonger la durée de vie des contenus que les auditeurs peuvent suivre en plusieurs fois. Les auditeurs retrouvent ce contenu sur nos plateformes et peuvent le partager sur les réseaux sociaux, augmentant ainsi sa portée initiale.

Notre collaboration avec Infomaniak sur ce produit qui permet à nos équipes de concentrer leurs efforts sur la production de contenu plutôt que sur sa gestion.

« Avec l’API publique d’Infomaniak, nous avons pu lier nos systèmes de diffusion avec la plateforme VOD d’infomaniak, ce qui a eu comme résultat de pouvoir totalement automatiser la génération de nos podcasts audio et vidéo, sans aucune intervention humaine. Le journal de midi se termine et quelques minutes plus tard il est automatiquement mis à disposition de nos auditeurs sur l’ensemble de nos supports et applications. » Stéphano Allocco, Directeur technique de Media One Group

Le cloud Infomaniak pour répondre aux pics de charge en diminuant l’empreinte écologique

L’évolution vers le « tout cloud » nous paraît inéluctable. Nous ne voulons pas acheter ou monopoliser des serveurs dont la fabrication pollue alors que nous pouvons désormais utiliser des ressources dédiées virtuelles, bien plus écologiques et économiques. Nous devons aussi surmonter la problématique de la saisonnalité avec de plus grands besoins lors de nos évènements et aussi aux pics de charge propres à la vie des médias et aux actualités.

Nous avons actuellement des serveurs cloud et nous étudions les possibilités avec Jelastic Cloud et Infomaniak Public Cloud. Nous ne savons pas encore tout à fait vers laquelle de ces technologies nous nous dirigeons. Sans doute les deux : Jelastic pour le redimensionnement dynamique des ressources, par exemple, et Public Cloud pour permettre à nos développeurs d’avoir une plus grande maîtrise sur l’infrastructure.

Cette progression d’Infomaniak dans le cloud nous donne envie d’évoluer avec et de repenser l’architecture de nos futurs services avec des containers, des dépendances, des micro-services, etc.

Travailler avec les services d’Infomaniak

Comment se passe la mise en œuvre des solutions Infomaniak ?

La mise en œuvre des solutions d’Infomaniak est, en règle générale, simple.

Les solutions d’Infomaniak sont robustes et stables sur le long terme. Toutefois le support des équipes d’Infomaniak est parfois nécessaire, notre domaine d’activité étant quand même assez spécifique. Un grand merci à leur équipe, car nous avons toujours eu un excellent soutien.

Avez-vous rencontré des difficultés dans la pratique ?

Nos contraintes sont principalement liées à l’évolution technologique et aux mises à jour de sécurité. Nous avons parfois la sensation de courir après le train, nous finissons d’actualiser certains services et voilà que des nouvelles mises à jour majeures arrivent. En définitive, l’évolution est une nécessité et le fait qu’Infomaniak se tienne à la page est un élément appréciable, notamment au vu des évènements récents (faille Log4shell par exemple). Nous devons régulièrement optimiser nos procédures pour arriver à tout suivre 😉

Quel est le rôle du « swiss made » dans tout cela ?

Il est essentiel pour nous que l’outil de production (les studios, la rédaction,…) soit basé en Suisse et plus précisément à Genève et Lausanne. L’emplacement géographique a un impact significatif sur la perception qu’ont nos auditeurs et clients de nos médias, et donc de l’audience ainsi que du chiffre d’affaires.

Les points dont vous ne pourriez « pas vous passer » ?

Infomaniak nous apporte des solutions fiables et solides, ce que nous apprécions particulièrement. Pouvoir s’appuyer sur des services de qualité est un facteur indispensable pour pouvoir grandir sereinement. Ce que nous apprécions également beaucoup chez Infomaniak est le contact humain; en cas de besoin nous savons que nous pouvons discuter avec les équipes et que nous aurons le support nécessaire en retour, ce qui est absolument indispensable, génial, mais surtout précieux.

En savoir plus