C’est un fait : les données sont devenues le monopole d’un cercle restreint d’entreprises basées aux Etats-Unis et en Chine. Leur modèle d’affaires oblige à rechercher le rendement partout. Elles analysent les données et les revendent pour du ciblage publicitaire. Leur poids économique implique un lien à peine caché avec la sphère politique (Alibaba, Microsoft, AWS et le Pentagone, Google et Facebook). Dans la pratique, alors que les scandales s’enchaînent dans l’actualité, il est devenu presque impossible de faire confiance à ces acteurs pour protéger la confidentialité des données.

Cela soulève d’innombrables questions parmi lesquelles :

  • Peut-on garantir la souveraineté d’un service cloud sans maîtriser les datacenter, les machines et les logiciels qui traitent les données ?
  • Qui traite nos données hébergées physiquement en Europe lorsque des milliers de personnes travaillent depuis un autre continent pour développer, corriger et mettre à jour les logiciels qui les traitent ?
  • Divulguer ses données en contrepartie d’un service cloud gratuit doit-il devenir irrémédiablement la norme ?
  • Les professionnels doivent-ils sacrifier la confidentialité des données pour améliorer leur productivité avec les outils en ligne ?

Il faut démocratiser un Internet libre, sécurisé et respectueux de la vie privée. Voilà pourquoi nous accélérons le développement de nos alternatives aux GAFAM et BATX. Il en va de notre souveraineté numérique, de l’écologie, de nos emplois et de notre liberté. En choisissant Infomaniak plutôt qu’un acteur de la Big Tech, vous prenez part à la solution. Vous stimulez le recrutement de compétences locales, le développement de technologies indépendantes et éthiques. Et cela fait toute la différence.

1 – Un Internet qui respecte la confidentialité et la vie privée

« L’indépendance est la garantie fondamentale d’Infomaniak. C’est la seule qui permette de ne jamais faire de concessions sur la sécurité, la confidentialité des données et le respect de la vie privée, entre autres. » Boris Siegenthaler, directeur stratégique d’Infomaniak

Infomaniak n’est pas cotée en bourse et appartient exclusivement à ses employés et fondateurs. Cela veut dire que personne ne définit à notre place ce qui est prioritaire ou non. Financièrement comme pour le reste, nous sommes les seuls à fixer notre cap, en accord avec nos valeurs et nos engagements écologiques.

Nos développeurs sont des experts issus du monde open source auquel nous sommes profondément ancrés. Grâce à ces talents humains, nous créons nos solutions de façon autonome, sans dépendre de code propriétaire ou d’intérêts externes. Cette indépendance logicielle est bien sûr une des clés de la souveraineté des données, mais elle nous permet aussi de répondre rapidement à l’évolution de vos besoins que nous suivons attentivement.

Nous recrutons ainsi activement pour accélérer nos développements, car la souveraineté des données passe obligatoirement par la maîtrise logicielle. Pour contrecarrer la pénurie de développeurs sur le marché du travail, Infomaniak participe à la création de nouvelles filières de formation afin de former la relève. EPFL, CREA, réalise ou École 42 : nous encourageons l’acquisition de compétences immédiatement utiles à l’industrie.

2 – Créer un Cloud souverain sûr et attractif pour toute l’Europe

Alors que la plupart des acteurs du cloud font appel à des prestataires externes à plusieurs niveaux délivrer leurs solutions et maintenir leur infrastructure, nous maîtrisons tous les métiers liés à notre activité afin de pouvoir garantir le respect de nos engagements. Centres de données, logiciels, for juridique: il est impossible de garantir une réelle souveraineté des données sans ces trois piliers.

La maîtrise de cette chaîne de traitement des données comprend également nos technologies de virtualisation, basées sur OpenStack et développées par les ingénieurs d’Infomaniak. En plus de développer la majorité de nos services à l’interne en Suisse, nous avons aussi la maîtrise de la couche logicielle qui pilote nos infrastructures cloud. Ce n’est pas un hasard si 70% des effectifs sont des ingénieurs et des développeurs.

Étant basé en Suisse, nous évoluons dans un cadre légal strict et extrêmement stable, avec une des législations les plus strictes en matière de confidentialité et de protection des données. Nous ne nous soumettons pas à la volonté d’autres pays ni ne subissons d’indiscrétions ou d’ingérences directes de gouvernements. Là encore, c’est un gage supplémentaire de maîtrise et de souveraineté pour nos utilisateurs.

3 – Aucun compromis sur l’écologie

L’écologie et le climat sont des enjeux majeurs de notre temps. Sur ce terrain, l’engagement et l’ambition d’Infomaniak dépassent de loin les standards habituels. Si bien que nous compensons l’intégralité de nos émissions de CO2 et élaborons notre propre charte éthique et environnementale depuis 2007. Elle nous incite à réduire notre impact au maximum.

Construire des datacenters efficaces et revaloriser la chaleur des serveurs

Dans le monde virtuel, un datacenter produit du calcul. Dans le monde réel, un datacenter produit de la chaleur. Boris Siegenthaler

Pendant que des acteurs construisent des datacenters qui chauffent les océans ou des installations de 53 hectares, nos datacenters sont exclusivement refroidi avec de l’air extérieur filtré, sans climatisation. Dès 2022, nous poserons des panneaux solaires sur nos centres de données et fin 2023, nous mettrons en production un datacenter qui valorisera la totalité de la chaleur produite par les serveurs pour chauffer des habitations en hiver et de l’eau chaude en été. Cette implantation correspond à notre vision d’un parc de datacenters intégrés à des écoquartiers et à échelle humaine.

Agir à 360° et ne rien ignorer

Les démarches techniques ne peuvent par définition pas tout régler :

  • Nous compensons à 200% l’intégralité de nos émissions de CO2 depuis 2017 et à 100% depuis 2007.
  • Nous prolongeons la durée de vie de nos serveurs jusqu’à 15 ans (1 serveur = 1.7 tonne de CO2).
  • L’ensemble de nos activités est exclusivement alimenté par des énergies renouvelables.
  • Nous avons choisi une caisse de pension éthique qui n’investit pas dans la vente d’armes ou dans les régimes autoritaires p.ex. .
  • Nous incitons la mobilité douce des collaborateurs à hauteur de 1’500.- par an/collaborateur.
  • Nous mesurons en permanence l’impact de nos actions dans le cadre des normes ISO 14001 et ISO 50001.

L’ensemble de ces mesures sont récompensées par plusieurs prix, certifications et trophées.

4 – Mettre l’innovation au service d’un numérique responsable, éthique et durable

La réussite ne va pas sans responsabilités. Fréquents sont les reproches à l’égard des entreprises qui transfèrent leurs bénéfices dans des structures optimisées pour réduire leurs impôts. Nous ne ferons jamais ça. Boris Siegenthaler

Nous traversons une période charnière dans laquelle toute la société se numérise à grande vitesse (Covid). Il est donc très important de faire les bons choix alors que le cloud est en train de se généraliser. Pour les utilisateurs, cela veut dire confier ses données à une entreprise qui partage ses intérêts et ses valeurs.

En choisissant Infomaniak, vous pouvez compter sur des agents de support basés à Genève et Winterthour pour vous faciliter la vie 7/7 en 5 langues. Vous avez donc toujours un interlocuteur qui comprend votre réalité, capable de remonter vos retours directement aux équipes de développeurs qui se trouvent aussi en Suisse, à quelques mètres ou kilomètres. Nous avons l’habitude des demandes spéciales, une partie de notre travail est du sur-mesure pour nos clients.

Nous payons nos impôts en Suisse, nous créons de l’emploi pour toute la région et nous soutenons le développement de nouvelles compétences au niveau local. Il n’y a pas de rapport de force ou de déséquilibre à la faveur d’Infomaniak, et nous ne pratiquons pas l’optimisation fiscale.

Pour nous, stocker ses données en Suisse ne signifie pas seulement plus de sécurité et de confidentialité. C’est choisir un partenaire de confiance et accessible, qui contribue de manière durable à l’économie régionale. Marc Oehler, CEO d’Infomaniak

Nous défendons nos valeurs éthiques jusqu’au bout en refusant les pratiques commerciales comme le Black Friday, contraire aux principes élémentaires d’une économie durable. Les produits gratuits que nous proposons le sont réellement (SwissTransfer, kMeet, adresse mail gratuite, kDrive gratuit, etc.). Ils sont financés par la vente de nos services payants exclusivement.

Pour ancrer ces principes dans le temps, nous avons adhéré à Après-Ge, la Chambre de l’économie sociale et solidaire. Cette démarche consolide nos principes et nous pousse à les porter encore plus loin dans la durée. Par exemple, nous sommes engagés auprès de la Chambre à maintenir une grande transparence sur nos informations financières et à pratiquer une politique salariale équilibrée tout en veillant à développer des conditions de travail épanouissantes et égalitaires. L’ensemble de ces engagements sont une clé de plus pour la pérennité d’Infomaniak.

Nous resterons fidèles à nos principes

Vous l’avez compris : nos engagements s’inscrivent dans la durée. Nous ne sommes pas près d’y renoncer et nous ne sommes pas prêts à devenir un acteur qui concentre les données de milliards d’utilisateurs. Nous allons continuer à développer des services en toute indépendance pour assurer la sécurité et la pérennité de vos activités en ligne.

Merci pour vos feedbacks, Merci de soutenir nos valeurs et nos engagements et surtout, Merci pour votre confiance et votre fidélité si vous êtes déjà client(e). Vous pouvez compter sur nous pour défendre nos valeurs et rester qui nous sommes.

En savoir plus